Vous avez eu la flemme de lire le Give me five du jour ? Retrouvez-le en version audio (5 min) :

Et maintenant, on a besoin de votre avis sur Give me five… Pour nous aider à améliorer votre appli quotidienne, c’est ici !

Sinon, on revient avec 5 autres actus dans

L'essentiel de la semaine

Les applis qui magouillent en douce

Vous utilisiez jusqu’à présent WhatsApp en toute confiance ? C’est terminé : sachez que l’entreprise file en douce vos données à Facebook ! La CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés) vient de lancer un avertissement à l’application de messagerie cryptée. Elle a un mois pour communiquer à la CNIL l’ensemble des données prélevées aux utilisateurs français et pour informer les usagers concernés. L’entreprise doit également arrêter de se servir des habitudes d’utilisation des personnes pour améliorer son appli… Si elle ne le fait pas, elle risque une grosse amende

. En fait, WhatsApp a été racheté par Facebook en 2014. Deux ans plus tard, les conditions d’utilisations ont été modifiées (les trucs qu’on accepte souvent sans lire quand on télécharge une appli) en disant que nos données (numéros de téléphone et habitudes d’utilisation) pouvaient être envoyées à Facebook. Ce qui n’a pas du tout, mais alors pas du tout plu à la CNIL.

L'essentiel de la semaine

Les animaux que vous n’aviez jamais vus

Connaissiez-vous le crocodile lézard ou la tortue mangeuse d’escargots ? Non ? C’est normal, puisqu’ils font partie des 115 espèces découvertes en 2016 dans la région du Grand Mékong (Asie).  Dans la liste dévoilée aujourd’hui par le World Wildlife Fund (WWF), on retrouve 11 amphibiens, 3 mammifères, 2 poissons, 11 reptiles et 88 plantes. Chaque année, les équipes du WWF parcourent cette région tropicale pour dénicher de nouvelles espèces. Pour s’assurer qu’elles n’ont jamais été répertoriées, elles étudient ensuite leur génétique, qu’elles comparent avec différentes bases de données. Mais tous les animaux ne sont pas facilement accessibles ! Le crocodile lézard a, par exemple, été aperçu une première fois en 2003, mais il a fallu 13 années pour l’approcher suffisamment afin de le classer

. D’autres espèces s’éteignent malheureusement avant même d’avoir été repérées, victimes du trafic d’animaux et de la déforestation.

 

Vous avez plus d’1 min ? Découvrez quelques-unes de ces espèces en photos, dans le portfolio créé par le journal Le Monde.

L'essentiel de la semaine

Les États-Unis qui sont (de plus en plus) seuls

La bataille juridique contre la décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël vient de commencer. Hier, l’ONU a tenté de faire passer une résolution (un texte) pour réclamer l’annulation de cette décision. Tous les membres du Conseil de sécurité ont voté pour, sauf les États-Unis qui ont – sans surprise – mis leur veto. Vous l’avez peut-être vu dans vos cours d’histoire, cinq pays disposent de ce « droit de veto » qui peut bloquer une prise de décision commune : la Chine, la France, la Grande-Bretagne, la Russie et les États-Unis, donc

. Quoi qu’il en soit, le but de l’ONU était ailleurs : montrer l’isolement des États-Unis sur la scène internationale. Et le Conseil n’a pas dit son dernier mot ! Une nouvelle résolution pourrait être adoptée cette semaine par l’Assemblée générale des Nations unies qui, elle, ne reconnait pas le droit de veto.

L'essentiel de la semaine

Le vieux parti qui doit être dépoussiéré

Le vote a été serré, très serré. Cyril Ramaphosa, le nouveau président de l’African national congress (ANC), a été élu hier. Ce parti est à la tête de l’Afrique du Sud depuis 1994 ! En fait, il est surtout célèbre car c’est celui de Nelson Mandela, l’un des leaders historiques qui ont mis fin à la ségrégation raciale. Mais aujourd’hui, l’ANC a perdu de son aura. Déjà, l’actuel président du pays, Jacob Zuma, a été plusieurs fois accusé de corruption. Son parti est aussi affaibli par des luttes internes pour le pouvoir. Enfin, le pays subit une grave crise économique. Pour Cyril Ramaphosa, le challenge est donc de taille avant la prochaine élection présidentielle de 2019 : réunifier l’ANC, redorer son image et répondre aux enjeux économiques

. Mais beaucoup le voient comme l’homme de la situation : l’ancien syndicaliste devenu homme d’affaires incarne à la fois le changement et la continuité de l’héritage de Nelson Mandela, dont il a longtemps été le dauphin. Il n’y a plus qu’à !

 

Vous avez plus d’1 min ? Le site de Francetv revient sur les différents scandales qui ont éclaboussé Jacob Zuma.

L'essentiel de la semaine

La pilule qui fête ses 50 bougies

Il y a tout juste 50 ans, l’Assemblée nationale adoptait la loi Neuwirth, autorisant la pilule et plus largement l’usage de la contraception en France. La pilule est alors devenue un symbole de la libération de la sexualité de la femme. Mais ces cinq dernières années, près de 1 femme sur 5 a déclaré l’avoir abandonnée. Cette défiance remonte au témoignage d’une jeune femme, en 2012. Lourdement handicapée, elle a accusé sa pilule de « 3e génération » d’avoir eu un rôle dans son accident vasculaire cérébral. Cela a incité l’Agence nationale de sécurité du médicament à demander aux médecins de prescrire en priorité les pilules de « 2e génération » (qui ne contiennent pas les mêmes hormones)

SPONSORISÉ

. Malgré tout, la pilule reste l’un des moyens de contraception les plus fiables, même si elle présente quelques contre-indications, comme tout médicament. Parlez-en avec un médecin si vous fumez, car l’interaction des deux augmente les risques cardio-vasculaires !

 

Vous avez plus d’1 min ? Ce site fait le point sur les différentes méthodes de contraception.